fbpx

Votre application sur l'App Store, le Play Store, l'essentiel à retenir !

Vous lancez prochainement une nouvelle application et souhaitez la voir disponible sur l’App Store (pour les terminaux sous iOS, iPhone et iPad) et/ou le Google Play Store (pour les terminaux Android) ? Quelques petites choses à savoir pour anticiper et respecter les délais de lancement.

La licence

Chaque portail nécessite une licence de développement au nom de votre entreprise. Cette licence vous permettra de tester vos applications, d’accéder à toutes les ressources techniques nécessaires, et surtout de mettre en ligne vos applications.

Play Store (Android)

Le développement de votre produit peut démarrer sans cette licence, d’autant plus que la licence est rapide à obtenir. Elle nécessite d’être souscrite une unique fois, et est ensuite valable à vie. Des renseignements basiques à propos de votre entreprise vous seront demandés, rien de bien compliqué cependant.

Coût : $25 / vie
Lien : https://developer.android.com/distribute

App Store (iOS)

Les choses sont différentes sur le portail d’Apple. Réputée plus qualitative (parfois à tort), la firme de Cupertino ne se prive pas d’être plus exigeant sur les démarches… Et les tarifs. Il s’agit d’une démarche à réaliser très tôt car elle peut freiner les développements ; en effet, sans cette licence, impossible pour les développeurs de tester votre application sur un téléphone physique, ils devront s’en tenir à un simulateur — à moins d’utiliser leur licence en attendant, mais cela peut vous entraîner des frais supplémentaires.

La première étape consiste à demander un « D.U.N.S. Number », qui est un identifiant unique pour votre entreprise auprès d’un organisme américain (l’équivalent du SIREN en France). Apple vous guide dans la démarche, mais comptez parfois plusieurs jours pour l’obtenir. Également, vous devez avoir un site au nom de votre entreprise en ligne au moment de la souscription, même si votre produit est encore en construction. Si votre entreprise s’appelle MyProduct, alors leurs équipes demanderont à avoir un site dont le nom reflète votre produit, comme myproduct.fr, myproduct-app.fr. Vous n’avez pas encore de site ? Utilisez un outil simple et rapide comme Wix.com ou Landingi pour le créer en quelques heures seulement. Pour le contenu, expliquez simplement l’idée de l’entreprise ou du produit, ou restez évasifs si vous souhaitez conserver la confidentialité.

Vous avez un doute sur le choix ? N’hésitez pas à contacter votre agence, tous les développeurs iOS sont rompus à l’exercice. Vous avez votre licence ? Prenez contact avec votre référent client qui vous indiquera simplement comment autoriser l’accès aux outils nécessaires à l’agence.

Coût : $99 / an
Lien : https://developer.apple.com/programs/ puis bouton « Enroll » en haut à droite

La publication / mise-à-jour de votre application

Une étape souvent sous-estimée est la publication d’une première version (ou d’une mise-à-jour) de votre application. Dans la plupart des cas, c’est votre agence qui gèrera cette procédure, mais pour autant et pour vous organiser au mieux, il y a quelques points à savoir pour chacune des plates-formes.

Play Store (Android)

Là encore, la procédure est plus simple que chez l’homologue à la pomme. Au moment de déployer une version, les développeurs vont générer ce que l’on appelle un build, soit un fichier qui contient une version figée à un instant donné de votre application, lequel est sécurisé (signé) et répond à des normes bien définies dont vous n’aurez pas à vous soucier. Il suffit alors de déposer ce fichier sur l’interface réservée aux développeurs, la version sera alors en ligne quelques heures plus tard automatiquement.

Il est également possible de revenir sur une version précédente en quelques minutes si la dernière venait à embarquer un souci ou un fonctionnement anormal.

App Store (iOS)

La donne est différente. Soucieuses de fournir des applications respectueuses de la sécurité (à tous les niveaux) de l’utilisateur, les équipes d’Apple vérifient chaque nouvelle version de votre application. Après avoir généré le build, celui-ci est transmis à Apple via une interface dédiée aux développeurs ; à partir de là, les équipes de validation donnent leur aval ou non sous environ 3 jours, ce délai est incompressible. Au-delà du délai, il est important de comprendre que les rejets sont monnaie courante tant les règles sont nombreuses et changeantes. Il est donc recommandé d’anticiper en publiant une nouvelle version une semaine avant la date escomptée de publication, et jusqu’à dix jours avant pour une première version — les surprises sont souvent plus nombreuses.

Point à considérer également : une fois la version validée, il n’est plus possible de revenir sur une précédente version rapidement ; il faudra repasser par la procédure de validation, ce qui peut être critique dans certains cas (bugs critiques par exemple), d’où l’importance des tests encore plus appuyés sur cette plate-forme.

Malgré les tests, un problème critique est survenu en production ? Apple laisse la possibilité à chaque entreprise de demander des « expedited reviews », soit de demander une validation une urgence. Cependant, chaque demande doit être objectivement motivée (bug critique reproductible, lancement produit, etc.), et le nombre de demandes est très limité — sans toutefois qu’Apple nous en précise le nombre, le meilleur conseil est de « ne pas abuser ».

Les « passes-droits »

NON.

Les passes-droits n’existent pas. Sans vous appeler Facebook ou Microsoft, vous n’aurez pas la possibilité de remonter la file d’attente. Certaines agences mettront en avant des « contacts privilégiés chez Google, Apple », nous en avons tous pour la partie purement technique, mais les équipes de validation n’en sont pas — pour d’évidentes raisons d’égalité et pour préserver le calme de leurs salariés affectés à ces missions.

En résumé

Déployer une nouvelle version est chronophage. Générer les builds, les sécuriser et les envoyer aux différents portails peut facilement prendre plusieurs heures ; à cela s’ajoute le temps de validation côté Apple. Ne stressez pas, votre agence est là pour vous rassurer et vous guider sur ces points. Des millions d’applications sont disponibles sur les deux plates-formes, si tout le monde a réussi, vous ferez partie de cette catégorie. Une agence spécialisée dans les applications mobiles utilise ces procédures au quotidien.

Les articles récents

Inscrivez-vous à la newsletter !

Vous avez un projet ?

Parlons-en !

Share This